Elle s'appelait Sarah

de Rosnay Tatiana

Editions Héloïse d'Ormesson, 1 mars 2007

Elle s'appelait Sarah
Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l’avis des siens, Julia décide d’enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu’elle a de plus cher.

En partenariat avec le Motif, nous vous proposons de localiser un libraire d'Ile de France commercialisant cet ouvrage :
Agrandir le plan